Le site Haïti Philanthropie est un espace dédié aux acteurs et aux enjeux du mécénat et de la philanthropie en Haïti et plus largement au mécénat et à la philanthropie des pays du sud. C’est de l’observation et des échanges entre nos pratiques et des contributions entre nos pays que peut se développer la vision d’une philanthropie qui nous ressemble et nous rassemble.

Tabacs Comme il Faut : Une implication de plus en plus renforcée dans le social

La compagnie des tabacs “Comme Il Faut”  continue ses actions sociales en faveur des populations vulnrables en procédant, le mercredi 10 décembre 2014, à l’inauguration du 50e puits artésien à Décauville, quartier localisé  dans le voisinage immédiat du barrage de Péligre, dans le plateau central, a constaté Haïti Press Network.

 

Apporter une réponse immédiate aux difficultés liées à la pénurie d’eau potable chez les populations les plus vulnérables, tel est l’objectif spécifique de ce projet d’envergure qui exige une présence renforcée de ladite compagnie dans des coins reculés du pays.

Il s’agit pour la compagnie de retourner un peu de son profit à la population, en particulier aux couches vulnérables qui font aussi partie de sa large clientèle.

Une cérémonie déroulée en présence de certaines autorités locales dont le député de Saut-d’eau Romuald Smith, également vice-président de la chambre des députés qui intervenait au nom du sénateur Simon Dieuseul Desras, empêché, et dont les démarches personnelles, ayant finalement abouti à l’implantation du puits, ont été maintes fois applaudies.

« Sachant combien de dégâts qui ont été causés par l’épidémie de choléra dans le plateau central, en particulier à Mirebalais, on ne saurait prendre à la légère un si grand geste de la compagnie comme il faut. Car l’eau symbolise la vie sur terre », a-t-il  rappelé à l’assistance au tout début de son discours.

Toujours dans le cadre de ce projet, trois autres localités du plateau central seront prochainement gratifiées d’un puits artésien. Il s’agit respectivement de Blanchard (51e), Bélothès (52e) et Village l’Esperance (53e).

« En faisant don de ces puits, Nous voulons  au moins toucher un problème crucial auquel fait face plus de soixante pour cent (60%) de notre population, qui est l’accès  à une eau propre, limpide et potable, en vue d’éviter voire prévenir des cas de maladies liées  en majeur partie à la consommation d’une eau de mauvaise qualité», a informé le vice-président de la compagnie Jean Dany Pierre-François, qui du même coup prodiguait de nombreux conseils en ce qui a surtout trait à un usage responsable de ce puits artésien qui dessert dorénavant les ménages de cette localité. Lire la suite sur Haïti Press Network…